Vous êtes ici

Accueil » Vie du GCS » La Télémédecine, une réalité en Aquitaine

La Télémédecine, une réalité en Aquitaine

Retour sur les présentations de la solution de Télémédecine en Aquitaine.

Signé le 17 décembre entre le GCS Télésanté Aquitaine et le consortium formé par Orange et Accelis, l'accord cadre relatif au projet Télémédecine en Aquitaine permet à tout établissement de la région adhérent au GCS de proposer des services de télémédecine à ses patients ou à ses résidents.
Ce choix fait suite  aux expérimentations régionales Téléconsultation Plaies & escarres, télésurveillance de DMIC (dispositifs médicaux implantés communicants) et téléconsultations psychiatriques menées en 2012 et 2013 et à l'appel d'offre qui en résulte.

La mise en œuvre de ces nouveaux services de Télémédecine s'inscrit dans le cadre des priorités définies par le Plan Régional de Télémédecine (PRT) de l'ARS Aquitaine.
Le déploiement interviendra dans un premier temps autour des trois thématiques suivantes:

  1. Prise en charge de l'AVC dans sa phase aigüe (téléthrombolyse) ;
  2. Téléconsultations en EHPAD,
  3. Téléradiologie en permanence des soins.

Les établissements aquitains ont été tout récemment conviés par l'ARS Aquitaine et Télésanté Aquitaine à une réunion plénière pour leur présenter les différentes modalités et phases de déploiement sur site, cette réunion s'est déclinée en deux volets :

  • 1er volet, le 11 février dans les locaux d'Orange à Pessac, avec les établissements hospitaliers aquitains
  • 2nd volet, le 13 février dans amphithéâtre de l'ENSCPB à Talence, avec une soixantaine d'EHPAD de Gironde.

Séance plénière avec les établissements hospitaliers

Séance plénière avec les EHPAD

La solution, hébergée par la société Orange agréée « HDS » (Hébergement de données de santé, art. R1111-9 à R1111-15 du Code de la Santé Publique) , s'articule autour d'une plate-forme centralisée, accessible en mode service, conçue avec les applicatifs métiers fournis par la société Accelis : télé-dossiers, outils collaboratifs, échange d'imagerie et de conférence vidéos, outils d'administration, etc.
Côté établissement, la plateforme est accessible par l'installation de postes de travail spécifiques dédiés (chariots ou stations de travail, caméras). Ces nouveaux outils serviront les projets médicaux du PRT.

Le projet médical « AVC-Téléthrombolyse » a pour objectif :

  • d’améliorer l’accès d’un plus grand nombre de patients à la thrombolyse en urgence.
  • de favoriser la collaboration et les transferts de compétences entre les équipes afin d'éviter un certain nombre de transferts non justifiés. 

Le projet cible d'une part, les services d'accueil d'urgences (SAU) traitant plus de 30 AVC par an et, d'autre part, les Unités Neuro-Vasculaires (UNV) de proximité, avec possibilité de recours à l'UNV du CHU de Bordeaux en nuit profonde (minuit – 8 heures du matin). Une première phase de déploiement impliquera cinq établissements pilotes (CHU de Bordeaux et CH de Blaye, Libourne, Agen et CHIC de Marmande). La solution sera progressivement généralisée d'ici fin 2015 à l'ensemble des établissements hospitaliers aquitains.


UNV-SAU


Le projet médical « téléconsultations en EHPAD » permet l'organisation de télé-consultations autour de 4 spécialités :

  • les escarres,
  • les plaies chroniques,
  • les soins palliatifs et les décisions éthiques,
  • la psychogériatrie.

Ce projet régional permet un meilleur suivi du parcours de soins des personnes âgées à risque de perte d'autonomie (programme PAERPA du Ministère de la Santé) et se centre autour de la personne âgée résidant en EHPAD, il répond aux enjeux suivants :

  • faciliter l'accès aux soins et améliorer la qualité de prise en charge;
  • repérer les problèmes médicaux afin de limiter les admissions aux urgences
  • adapter la prise en charge à l’évolution des pathologies et du degré de dépendance (polypathologies, gériatrie aiguë…) ;
  • assurer une plus grande médicalisation des résidents des EHPAD ;
  • permettre la téléformation des personnels soignants via le Développement Professionnel Continu (DPC).

Le projet sera accessible dans un première phase à 60 EHPAD de Gironde, dont les établissements issus de l'expérimentation « Plaies & Escarres » menée l'an passé.

Le projet médical « Téléradiologie en permanence des soins » a pour objectif de permettre d'assurer la continuité et l’égalité de l’accès des patients à l’imagerie médicale, même en l'absence de radiologues au sein de l’établissement de prise en charge. Ce projet assure la succession du projet RIHRA (Réseau Inter Hospitalier Régional Aquitaine), lancé en 1996 et désormais vieillissant. Il proposera aux établissements de santé de la région une télé-expertise radiologique sous forme de diagnostic ou d'avis thérapeutique.

Ces trois projets sont d'ores et déjà en cours de déploiement, les premiers audits technico-fonctionnels ayant été menés, notamment au CHU de Bordeaux. Ils suscitent déjà un vif intérêt de la part des nombreuses structures présentes lors de ces deux réunions plénières prouvant une fois de plus l'enthousiasme des acteurs de terrain pour la Télémédecine, faisant de l'Aquitaine une des régions les plus dynamiques dans ce domaine.